Pour vendre une maison ou un appartement, il ne faut surtout pas le brader et encore moins s’attendre à ce que l’on fasse le plus grand bénéfice possible, une bonne vente est une vente à juste prix. Le prix d’un bien immobilier n’est fixé qu’après avoir étudié toutes les conditions et après avoir calculé les frais et charges inclus. C’est après avoir signé le « compromis de vente » que le vrai prix est fixé. Mais pour pouvoir connaître le bon prix, quelques astuces sont profitables.

 

prix maison

Découvrez les formations de Yann Darwin

Pensez à ces points pour pouvoir fixer le prix de votre logement !

Plusieurs paramètres entrent en jeu pour apposer un prix à une maison ou un appartement. Soyez toujours attentif sur les critères qui vont déterminer le coût de votre bien immobilier :

  • Le quartier. D’une région à une autre, d’un arrondissement à un autre, le prix n’est pas le même. Certaines communes, résidentielles et plus huppées, ont la cote plus élevée.
  • L’emplacement. Il faut penser que la proximité des services, l’accès aux transports, le calme qui doit régner influent sur le prix du logement.
  • L’état de la maison ou de l’appartement. Il est évident qu’un logement qui requiert encore beaucoup de travaux à faire n’aura le même prix qu’un logement en très bon état.
  • Les atouts environnants. Pour les logements qui bénéficient de certaines prestations communes telles que la piscine ou le jardin, au prix s’ajoute leur coût.
  • Les bonus. Ce paramètre inclut l’accès à l’internet par le biais de la fibre ou un bon classement à l’étiquette.

Faites le bon calcul pour votre logement !

Pour pouvoir mettre le bon prix à votre bien immobilier, vous devez savoir faire le bon compte. Ainsi :

  • Calculez d’abord le prix de revient de votre maison ou de votre appartement.
  • Prenez ensuite en compte les critères cités ci-dessus.
  • Comparez la valeur obtenue avec d’autres valeurs des biens immobiliers similaires.
  • Faites évaluer le prix de votre logement par un expert si vous n’avez pas les notions requises.
  • N’hésitez pas à ajouter des critères subjectifs à votre calcul, jouez sur la « valeur sentimentale » que votre maison ou votre appartement représente, sinon, profitez du « coup de cœur » que l’acheteur potentiel aurait éprouvé pour votre logement.

Alignez-vous à côté des idées de l’acheteur !

Certes, vous avez déjà votre idée sur le prix que votre maison ou votre appartement coûterait, mais ne vous éloignez pas trop de la réalité en voulant réaliser une « vente miracle ».

Ce que vous devez savoir, c’est que :

[us_single_image image= »124″ size= »tnail-1×1″ align= »center » style= »shadow-1″]
  • Les acheteurs potentiels sont également mieux informés que vous sur la valeur réelle d’un logement, estimez-le alors à sa juste valeur sans prendre trop d’écart. Grâce à l’internet, la vente ou l’achat d’un bien immobilier est beaucoup plus accessible et les prix qui y sont affichés. Vous aurez une forte chance de recevoir beaucoup plus de propositions si vous ne vous éloignez pas de la « juste valeur ».
  • Indices, bases de données et paramètres, les acheteurs s’informent au maximum sur ces détails, alors, pensez comme eux ! Faites-vous aider par un agent immobilier qui connaît mieux les grilles tarifaires des biens immobiliers.
  • Sachez qu’un logement bien évalué limiterait les négociations. Un prix trop élevé risquerait de réduire encore plus la valeur de votre maison ou de votre appartement. Une marge de négociation est rajoutée à ce prix, sans trop abuser.

Adoptez les bons réflexes !

Première vente ou autres, vous n’avez pas encore l’étoffe d’un bon vendeur, mais vous n’avez qu’à suivre les conseils pour pouvoir prétendre que vous avez fait de bonnes affaires.

Vous aurez alors à éviter ces dispositions pour pouvoir mettre un bon prix à votre bien :

  • Donner un prix trop élevé ou trop bas. Si vous agissez ainsi, vous aurez une forte chance à faire fuir les acheteurs.
  • Être trop rigide dans vos décisions. Les négociations sont plutôt fréquentes dans les transactions immobilières. Si l’acheteur estime que votre logement est à juste prix, il ne s’attardera pas aux négociations. En surestimant votre logement, vous risquerez de perdre l’acquéreur potentiel de votre logement.
  • Donner des visites de mauvaise qualité. La première impression sera définie par la première visite, sachez qu’un acheteur procède à plusieurs visites d’appartements ou de maisons avant de se fixer sur un logement.
  • Vous imposer trop ou être trop laxiste par rapport à votre agent immobilier sur le prix à donner à votre logement. Vous devrez fixer ensemble le prix de vente de votre bien. Un bon agent immobilier n’a pas intérêt à surestimer ni à brader votre bien, il aura pour objectif de vendre votre maison ou appartement rapidement et à son juste prix !

Sûrement, il est difficile de mettre un juste prix à un logement, mais avec ces astuces, vous arriverez à gagner dans votre vente !