Se retrouver à la rue du jour au lendemain, c’est le pire scénario que craignent actuellement bon nombre de locataires. Il est possible que le propriétaire ait besoin de son appartement ou qu’il augmente le loyer alors que vous n’avez pas les moyens de payer ce surplus.

Vous souhaiteriez faire l’achat d’un bien immobilier ou faire un investissement locatif, mais vous ne possédez pas assez d’argent pour cela ? Sachez qu’il est possible de faire un prêt à la banque sans apport. Comment cela fonctionne ?

Le secteur de l’immobilier toujours plus intéressant

Depuis 2015, l’adoption du dispositif Pinel a permis à un nombre conséquent d’investisseur et de particulier de s’acheter un bien neuf. Toutefois, même si ces investisseurs obtiennent un crédit auprès de la banque, ils doivent fournir une somme conséquente qui couvrira les droits de mutation, les frais de notaire ou les frais d’agence.

Aujourd’hui, il est possible de faire une demande de prêt pour les clients dont la capacité financière est limitée. Avec le taux de l’immobilier qui a diminué de moitié en 5 ans, les investissements dans ce secteur n’ont cessé d’augmenter. En France, pour inciter les particuliers à acheter, les établissements financiers sont devenus moins stricts.

Le nombre de prêts sans apport accordés par les banques est passé de 7 à 15 %. Si un particulier veut placer son argent dans l’investissement locatif, il a de nombreuses chances de voir son dossier accepté par un établissement financier. Pour faire une bonne affaire, il est recommandé de vous adresser à une banque qui peut vous accorder un prêt de 100 % au moins sur une longue période.

 

Les conditions pour se voir accorder un prêt sans apport

Ce type de crédit n’est pas octroyé à n’importe qui, mais repose sur certains critères :

  • Présenter les bons arguments

Il s’agit de donner une raison convaincante de votre absence d’épargne. Pour les jeunes, le manque de temps pourra jouer en leur faveur. Ces nouveaux salariés sont des employés stables depuis un an au moins. Ils représentent pour les banques les profils de clients fidèles pour les prochaines années. Pour les personnes âgées, ils peuvent présenter votre contrat d’assurance ou un placement spécifique. Ces épargnes peuvent ensuite être retirées pour payer les mensualités si vous avez envie de vous endetter.

  • Avoir une situation financière fiable

Les banques donneront plus d’attention à une personne travaillant en CDI plutôt qu’aux personnes ayant un CDD et une profession libérale. Si vous avez récemment eu un compte en découvert, attendez plus longtemps avant de faire une demande de prêt sans apport. Vous devez présenter un dossier solide qui prouvera vos capacités à régler les mensualités.

  • Un dossier complet et bien préparé

Renseignez-vous au préalable auprès des différentes pièces et documents nécessaires à la constitution du dossier auprès de la banque. Il peut s’agir de justificatifs d’identité et de domicile, des relevés de comptes bancaires ou encore les bulletins de salaire.

Pour un crédit sans apport, il est conseillé d’emprunter 100 %, disposé d’un revenu stable et d’une situation professionnelle.

 

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *