La société civile d’investissement immobilier est reconnue comme l’un des investissements immobiliers les plus populaires. En effet, il permet à un particulier d’acquérir directement ou indirectement un bien immobilier. Il pourra alors gérer et diversifier ses actifs qui seront destinés à la location. Parmi les différents types de SCPI, celui du rendement présent de nombreux avantages, mais avant d’y investir, vous devez connaître tous les détails sur cet appareil.

 

Un empêchement d’un placement sur moins de 8 ans

 

La performance SCPI est une société d’investissement immobilier civil qui consiste à acquérir des biens immobiliers professionnels tels que bureaux, entrepôts, magasins et tant d’autres. Le partenaire percevra alors le revenu trimestriel ou mensuel s’il n’a évidemment qu’une part. De plus, une société de gestion agréée par l’État se charge ensuite de trouver des locataires, de faire l’inventaire des lieux et de juger de l’utilité des travaux de rénovation ou d’amélioration. L’acquisition d’unités de performance SCPI étant de longue durée, le partenaire devra donc payer des commissions de souscription s’élevant à 10 % du prix unitaire. De plus, il doit payer des impôts fonciers ; cotisations sociales de 17,2 % avec les revenus que l’investisseur perçoit en fonction de ce qu’il détient dans le SCPI. Par conséquent, s’il pense à une détention de moins de 8 ans, il est sûrement exposé à un risque de perte. Sinon, l’investisseur peut bénéficier de l’amortissement des coûts par la réévaluation des parts. Cependant, il faut admettre que leur revente n’est pas toujours aussi facile, cela peut prendre un certain temps avant de trouver un client intéressé. Veuillez consulter le site https://scpi-rendement.eu.

 

Une prise compte des indicateurs de performance avant d’investir

 

Avant d’investir dans un SCPI de rendement, il est important de connaître tout indicateur de performance ou de rentabilité comme le TDVM ou le taux de distribution de la valeur de marché. Ce dernier permet de diviser le dividende brut par le prix moyen. L’Internal Return of Return est calculé sur la base du prix de l’acheteur au début de l’exercice, de la valeur de paiement et des revenus distribués. Ces outils sont utilisés pour mesurer ce que le SCPI rapporte au fil des ans en tenant compte du prix de souscription, des dividendes accumulés au fil des ans et du prix de sortie. Il convient également de savoir anticiper des événements imprévus, tels que la difficulté des entreprises à payer leur loyer et la baisse des taux d’occupation, qui se traduira sans aucun doute par des pertes importantes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *