L’investissement locatif est un vrai placement, ainsi, comme tout autres types de placements, on doit savoir déterminer sa rentabilité avant de s’y pencher. Toutefois, il y a plusieurs types de calcul qui peuvent faire cela. Mais il est nécessaire de voir plusieurs points en détail pour ne pas se tromper. Dans cet article, nous allons parler de la rentabilité de l’investissement locatif.

 

Les modes de calcul de la rentabilité

 

L’approche la plus basique est celle de la rentabilité brute. On la calcule comme en faisant le rapport entre le loyer que l’on perçoit annuellement et le coût de l’acquisition. Ce dernier concerne le prix du patrimoine, les différents frais qui y sont reliés comme les ceux des notaires, les honoraires des agences et l’assurance bancaire. Dans les immeubles anciens, les frais des notaires sont de 7 % et dans les neuf, c’est 2 %.

Ensuite, il vient le calcul pour la rentabilité avant l’impôt.Pour calculer cela, on soustrait le rapport entre les charges et coûts de l’acquisition par les loyers que l’on perçoit annuellement. Concernant les charges, on doit tenir compte de la taxe foncière, des charges de copropriété qui sont non récupérables, des travaux et de l’assurance PNO…

Par ailleurs, on doit aussi y intégrer l’impôt que les loyers que l’on perçoit génèrent. Pour plus d’information, vous pouvez visiter https://investissement-locatif.org/.

 

Le neuf et l’ancien

 

Dans la réalité, le coût du neuf est supérieur au coût de l’ancien. Toutefois, la rentabilité est moins importante. Cependant, les produits et les équipements pour le confort sont différents.

Après l’impôt de l’acquisition, la rentabilité dans le neuf peut surpasser celle de l’ancien parce que les coûts des prestations des notaires sont un peu réduits, il y a moins de charges courantes, et on n’a pas besoin de faire des travaux de réhabilitation ou de remise en état.

Une fois les choix stratégiques réalisés, il est primordial de s’intéresser au bien à proprement parler. L’emplacement du logement est capital, il est préférable de trouver un appartement à proximité des transports, des commodités… Par exemple, si vous voulez investir dans des petites surfaces telles que des studios dédiés aux étudiants il faut considérer la distance avec les universités ou autres lieux d’étude.

Au final, il est nécessaire d’avoir une vision globale de l’opération immobilière. Tous les critères économiques et juridiques doivent être pris en considération afin de construire une réponse personnalisée et sur mesure : prix d’achat, niveau de loyer, avantage fiscal, travaux éventuels à la charge du propriétaire, fiscalité sur les revenus, potentiel de valorisation du bien, facilité de transmission, ….


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *