La Belgique est reconnue comme ayant l’une des économies les plus en essor actuellement. De tous les pays d’Europe, le pays est celui qui ne fait pas pâle figure en matière de croissance économique, et la raison est l’accroissement de l’entreprenariat sur l’échelle nationale.

Etat des lieux

La Belgique dispose d’un potentiel de développement économique considérable, par rapport aux autres pays de l’union européenne. C’est un atout qui peut être dû à la surface géographique étroite comparée à d’autres pays, mais cette performance est également due à la favorisation de l’entreprenariat local.

Bien qu’on ne compte pas encore plus d’entrepreneurs travaillant pour leur compte que de travailleurs, on dénombre quand même un pourcentage conséquent en faveur des self-made person belges. Et ce sont ses personnes qui contribuent à l’essor de l’économie nationale.

Des avantages concrets

Entreprendre en Belgique, plus précisément à Bruxelles, c’est s’aventurer sur un terrain complexe, mais prometteur à la fois. Le marché est encore assez vaste dans tous les secteurs d’activité et l’environnement économique est facilité par la mise en place d’une politique moins contraignante.

Sans prétendre à l’exhaustivité de la liste, nous allons essayer de décrypter les prétendus avantages les plus concrets sur le fait d’investir en tant qu’entrepreneur à Bruxelles.

  1. Un marché ouvert

Selon les chiffres officiels, l’entreprenariat constitue un véritable secteur économique à part à Bruxelles. Une très grande partie des revenus de l’Etat est générée par al rentrée d’impôts et de redevance de la part des entreprises et des micro-entreprises appartenant à des particuliers ou des indépendants.

Cela est dû à la facilitation des démarches afférentes à la création d’entreprise initiée par les pouvoirs publics. L’objectif de Bruxelles est ainsi d’encourager les investisseurs à monter leur propre boîte pour devenir son propre patron et contribuer au levier de l’économie locale.

  1. Un potentiel énorme

Le marché bruxellois de l’entreprenariat est encore sous exploité. Si l’Etat fait tout pour encourager les entrepreneurs, il n’en demeure pas moins que les secteurs d’activités ne souffrent pas encore d’asphyxie.

  1. Des aides et des bonus

Afin d’encourager les initiatives d’entreprenariat, la branche étatique locale a développé des programmes d’aides destinés aux TPE/PME. Ces aides sont octroyées sous forme de « primes et subsides pour les entreprises à Bruxelles ». Ils portent sur différents critères de développement et d’innovation établis par l’Etat.

Pour bénéficier d’une prime ou d’un subside, vous pouvez consulter le représentant étatique le plus proche de vous ou faire appel aux professionnels qu’on appelle plus couramment, des chasseurs de primes.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *